top of page

Pourquoi faire un stage de slow sex ?




Et d'ailleurs qu'est-ce que le slow sex ?

Pensez-vous qu'il s'agit de se poser là, l'un contre l'autre et de ne plus bouger? De se regarder dans les yeux en tailleur et d'attendre qu'une puissance mystique s'empare des corps immobiles pour nous faire vivre le nirvana? Est-ce que ça a un lien avec le tantra?


Le terme Slow sex© est né de la demande faite à Diana Richardson par son éditeur. A cette époque, dans les années '80, les mouvements du slow font leur apparition, prônant un autre rapport au temps en rupture avec la pression de performance et de la productivité. Et Diana, après avoir suivi l'enseignement d'Osho et en référence à Barry Long, a l'intuition que nous pouvons tous inscrire notre sexualité dans une dimension plus subtile et sensible. Elle a écrit, dans de nombreux ouvrages, comment dans notre quotidien, nous pouvons nous reconnecter à une façon de faire l'amour qui nourrit le couple plutôt que de le mettre sous pression.


Quel intérêt pour nous? Pour moi?

Remettre en question la sexualité revient à écouter les manifestations spontanées de notre corps pendant l'amour. Notre corps est le premier révélateur des difficultés qui sont tues au sein du couple. Il manifeste, d'une façon subtile ou plus massive, signale que quelque chose n'est pas assimilable dans la vie de tous les jours : difficultés de communication, inconfort à être ensemble, impossibilité d'aborder des problématiques de fond, habitude de vivre un quotidien peu nourrissant,...


De nombreuses personnes se tournent vers des stages portant sur la sexualité afin de comprendre le manque de désir, la frustration ou des troubles sexuels avérés. D'autres viennent se renseigner lorsque leur vie sexuelle, même si elle semble satisfaisante de prime abord, manque de relief ou questionne par ses aspects répétitifs ou son exigence.


S'investir dans un stage de couple, c'est se consacrer entièrement à la relation, se centrer sur soi et sur l'autre et redonner toute sa priorité à l'entretien du lien. C'est sécuriser notre partenaire sur l'envie que nous avons de lui offrir le meilleur de nous-mêmes et lui dire à quel point la relation est importante à nos yeux. C'est déployer toute l'énergie nécessaire pour approfondir la connexion : la comprendre et la défendre de tous les obstacles qui pourraient se dresser avec le temps.


Les bénéfices inattendus

J'aime citer Nicolas Bouvier quand il dit "On croit qu'on fait un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait", cela illustre tellement les surprises que nous trouvons sur notre parcours lorsqu'on se met en chemin... L'intention de nourrir le couple et de partir sur la voie de l'épanouissement à deux est une réelle épopée.

Une aventure qui implique une certaine forme de courage et qui nous confronte inévitablement à ce que nous n'aurions jamais rencontré seul. Une aventure qui nous amène à des endroits inattendus bien au-delà des murs d'une chambre à coucher.

Nous pensons que c'est une expérience à vivre. Nous sommes convaincus que chaque opportunité de prendre soin de la relation est à saisir. Et parce que nous savons toute la confiance nécessaire à une telle démarche, nous vous assurons de notre entière disponibilité à répondre à vos questions et du soin que nous prenons à vous accueillir.

C'est ainsi que nous partageons, dans son intégralité et sa forme originale, la retraite mise au point par Diana Richardson elle-même, entièrement traduite, à raison de quatre départs par an dans des écrins de nature sélectionnés dans le Sud de la France et que nous regroupons toutes les informations utiles sur le site www.lovlab.fr.


Avec Coeur,


Anick & Olivier







142 vues
bottom of page